Julia Gutkina compose une peinture géométrique, une géométrie picturale de la réalité abstraite: les moments d’une promenade ou une vue par la fenêtre sont analysés sous l’aspect des formes et des lignes essentielles et des lignes et réduits en esquisse qui ne marque que les éléments de composition de l’image trouvée dans la réalité. Abstraite de telle façon, la réalité crue se transforme en une peinture presque constructiviste où les lignes et formes et aussi les couleurs, le plus souvent discrétes, se développent de manière apparemment autonome. Cette géométrie, pourtant, n’est nullement neutre: la façon de peindre est beaucoup trop violente, les contrastes entre les lignes, formes, espace et couleurs beaucoup trop dramatiques. Ce capriccio émotionnel et poétique fournit aux tableaux atmosphère et caractère et arrive parfois même à raconter du point de départ: la promenade au mois de novembre ou la ville froide et grise.
Dr. Dietmar Schuth